Un héritage

Le process Nova Trad hérite du savoir-faire du groupement en matière de division mécanisée (Bertrand Puma) et de fermentation contrôlée (CFI). Il s’appuie notamment sur la diviseuse-formeuse et l’armoire de pousse contrôlée qui ont révolutionné dernièrement la boulangerie. Leur grande force tient à leur productivité qui réduit la main d’œuvre, les pertes de pâtes et de pains, le travail de nuit... Les fournées s’effectuant à la demande du magasin, on ne cuit que ce qu’on vend. Et la pâte qui n’a pas été cuite peut attendre le lendemain. Les balancelles et façonneuses devenant inutiles, les fournils sont moins encombrés, plus respirables et plus simples à nettoyer. Le personnel non qualifié (vendeuses, apprentis) peut aussi lancer une cuisson sans risque. Les avantages sont en fait nombreux et de tout ordres.

Vers le meilleur compromis


Mais à en vouloir « trop », le boulanger baisse souvent en qualité de pain. Mâche dure, croûte terne, conservation limitée, visuel peu engageant... les baguettes de ce genre finissent par être boudées par les consommateurs. Il était impératif de revisiter l’ensemble du process.

La complémentarité des produits

L’enrouleuse Nova Soft apporte déjà une vraie réponse aux problèmes de développement et de forme. Les autres équipements retenus dans Nova Trad ont également évolué. Les diviseuses-formeuses Divitrad (modèle Legend ou Compact, version Stentor ou Platinium) sont désormais équipées d’un système de découpe (Double cut) qui permet d’obtenir en un cycle 20 pâtons moins dégazés et bien soudés dont le format est parfaitement adapté au fonctionnement de l’enrouleuse. Il en ressort des pâtons à la longueur idéale (40-42 cm étirable à 60 cm), aux bouts arrondis et au poids standard (330 g si on part d’un bac de 6,6kg) qui ont surtout l’avantage d’avoir été « resserrés » comme on le ferait lors d’un façonnage manuel.

L'association avec d'autres équipements spécialistes : CFI


L’armoire de fermentation Cocoon de CFi, a le gros avantage de ne pas faire croûter la pâte. La circulation d’air y est très douce et l’hygrométrie naturellement optimisée. Nul besoin de mettre un plastique sur ses bacs, même pour 72h. Le constructeur conseille une pousse lente retardée à température fixe (4°C conseillé) pendant 24h ou 48h (voire 72h). Cette fermentation lente en masse assure une plus grande qualité gustative et visuelle. En tirant parti d’un levain maison produit sur Fermentolevain, la baguette de tradition a toutes les chances de parvenir à des sommets. Sur le plan commercial, le défi est énorme, car ce produit phare dope bien souvent le trafic en magasin et le panier moyen.

Nos dernières actualités

De Melbourne à Las Vegas 27/09/2022
De Melbourne à Las Vegas
Le mois de septembre fut intense pour nos équipes commerciales et nos boulangers, et ce n'est p...
Se déplacer autrement 26/09/2022
Se déplacer autrement
Le challenge mobilité ça vous parle ?  🛴  En Bourgogne-Franche-Comté...
A vos agendas ! 11/07/2022
A vos agendas !
L'agenda affiche complet !  Retrouvez l'ensemble de nos marques lors de salons en France et ...
70 ans d'histoire 27/06/2022
70 ans d'histoire
Le rendez-vous était donné ce jeudi 23 juin, afin de célébrer les 70 ans de la m...
Qu'est-ce que la gamme Cargo ? 10/06/2022
Qu'est-ce que la gamme Cargo ?
La gamme CARGO est née suite au lancement du nouveau groupe automatique ARCHIPEL...